Les principes du succès et de la réussite selon et avec Dieu (9)

31/03/2019
Pasteur Ken LUAMBA


Références : Josué 5 : 1 ; Galates 4 : 4

III. LA PART DE L’HOMME DANS LE SUCCES :

Nous sommes en train de parler de la responsabilité de l’homme dans la réussite selon et avec Dieu.

III. 1. VERITE RELATIVE A LA PART DE L’HOMME :

A. Il y a un lien très étroit entrain succès et ma grâce.

Toute réussite n’est fruit que de grâce

B. Nous avons la responsabilité de découvrir notre mandat et y travailler.

Tout homme est venu sur terre avec un mandat particulier, chacun doit découvrir son mandat.

B. 1. Importance de la découverte de son mandat

Importance 1.

Cela nous permet d’éviter les gaspillages, nous perdons du temps tant que nous ne sommes pas dans l’exécution de notre mandat.

Importance 2.

Dieu a caché notre succès dans notre vocation. Le succès de ta vie se trouve dans ton mandat.

Importance 3.

Tu ne peux réussir dans les standards de Dieu que dans la mesure où tu entre dans le domaine de ton appel, de ton mandat.

Importance 4.

Aussi longtemps que tu es en dehors de ton mandat, l’onction de Dieu ne coulera pas sur toi.

  • Il y a une onction pour tout dans la vie (pour le mariage, pour l’administration, pour la mécanique, … si tu es appelé au barreau et tu te retrouves dans l’administration, il n’y aura aucune onction divine pour t’accompagner peu importe ton intelligence).

Dieu t’attend dans le domaine de ton appel.

  • Beaucoup confondent les finances avec la réussite. Le succès c’est éternel, c’est ce qui réjouit le cœur de Dieu, ce qui te fait ressentir une joie intérieure profonde… tu peux être financièrement très bien portant mais continuer de ressentir au fond de toi un sentiment de manque, d’insatisfaction, ….

Importance 5.

La reconnaissance du mandat de canalise, elle te permet de dresser des limites.

  • Qui est ton mentor ?
  • Dans quoi t’investit-tu ?
  • Quels genres de bouquins lis-tu?quel cursus ou quelle formation t’intéresse?

C. Les destins de Dieu dans la vie de l’homme s’accomplissent dans un cadre spatio-temporel bien défini.

Les plans de Dieu se réalisent dans un lieu, espace bien déterminé et dans une saison, un temps ou période de ta vie bien spécifique.

Bien que Dieu soit capable de tout, il n’agit pas n’importe où et n’importe quand

On peut bien être dans son mandat, dans un appel mais il faut bien discerner le temps ou le lieu de son effectivité de son appel.

C.1. L’Impératif du temps ou de la saison :

Plusieurs traitent Dieu d’infidèle alors qu’il ne l’est pas; eux ne sont juste pas dans la saison de leur éclosion.

La faveur de Dieu se manifeste dans un temps donné, c’est un peu comme un virage, il faut l’amorcer au bon moment (si tu le fais beaucoup plus tôt, tu vas à coté et plus tard tu sors de ton chemin…)

Il y a certaines portes de ta vie qui ne s’ouvriront/certaines percées arriveront qu’à une période précise de ta vie, pas avant et pas après.

Où est donc l’intérêt de discerner le temps?

R/Dieu ne s’investit dans une affaire que lorsque le temps fixé par LUI arrive, avant IL ne se manifestera pas quand bien même ce sera une promesse de LUI pour toi.

Si tu te retrouves entrain de fournir trop d’efforts mais n’as pas de résultat, rentre aux pieds du maitre.

Illustration:

Tant que tu es en dehors du temps de Dieu, tu seras plongé dans des banalités, des futilités et même dans le péché : par exemple le sexe ; la sexualité est une bonne chose, une bénédiction car d’elle vient la descendance des hommes… mais quand c’est fait en dehors du temps de Dieu (en dehors du mariage), c’est le péché et donc une malédiction!

  • Avant le temps, tu n’as pas le soutien de Dieu, tout va te rejeter. Attends-le “maintenant” de Dieu!

  • Quand le maintenant de Dieu arrive, les anges travaillent en ta faveur, le Seigneur Lui-même marche au-devant de toi, il balise ton chemin, …
  • Dans le texte de 2 Samuel 5 : 22-25, Nous lisons que bien qu’étant dans son mandat, dans le temps de son mandat, les adversités seront présentes, des difficultés seront sur notre chemin, …. Mais le Seigneur nous en sortira toujours vainqueur.

C.2. L’Impératif du lieu; de l’espace.

Enonçons deux vérités à ce niveau :

  • Tu ne réussiras pas n’importe où même quand tu es dans ton mandat.
  • Dieu n’envoie sa provision que là où IL t’envoie. Genèse 12 : 1-3

Quand le Seigneur t’appelle à un endroit, si tu y vas, tu L’y trouvera et sa faveur sera sur toi, IL s’occupera de tes adversaires et prendra soin de toi (cela va de soi dans le domaine des fiançailles, du mariage, d’un projet,...)

Dieu n’est pas infidèle, chaque jour IL sera en train d’envoyer la provision au lieu de ton appel, mais ton absence à ce lieu fera que tes bénédictions(provisions:onction&aptitudes) y seront entrain de chômer/pourrir au lieu où tu devais être.

Rejoins le lieu de ton appel. Genèse 12 : 1-3

Avec Dieu il faut souvent être prêt à te balancer dans le vide en LUI faisant confiance. Apprenons à quitter nos zones de confort pour LUI obéir.

Plusieurs ne connaissent pas de succès véritable dans leurs vies car ne sont pas au bon endroit.

C.3.  Avantages d’être dans son mandat, en son temps et en son lieu :Josué 1:1-5 nous l’illustre mieux.

  • Dieu nous donne en possession tout lieu. (Dieu dit à Josué : « Tout lieu où foulera la plante de ton pied, je te le donne en possession » et ceci, après lui avoir énuméré les limites spéciales de ton mandat).
  • Aucun homme, aucun diable ne pourra te résister. (Dieu dit à Josué : « Nul ne tiendra devant toi)
  • Dieu dit à Josué : “Je serais avec toi comme j’ai été avec Moise”
  • Dieu dit à Josué : “Je ne te délaisserais point, je ne t’abandonnerais point”

C.4. Comment discerner le bon moment et le bon lieu ?

Prenons rendez-vous lors de la prochaine séance de cette série d’enseignements


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par le Pasteur Ken LUAMBA lors de notre culte dominical du dimanche 31 Mars 2019. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de la prédication orale, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.


1