Allons sur l’autre bord

05/05/2019
Pasteur Medi VEDOSO


Référence : Matthieu 8 :23-27

0. INTRODUCTION :

Dans les récits de Luc 8, Matthieu 8 et Marc 3, Jésus interroge les disciples sur leur foi : « Où est donc votre foi ? » parce qu’ils paniquaient.
Ils étaient en train d’avancer et brusquement, une tempête se lève. Jésus était toujours en train de travailler, de servir mais là nous pouvons constater qu’Il se reposait.
C’est dans ce passage principal l’histoire d’une tempête qui se lève, qui souffle mais aussi l’histoire d’une tempête qui se tait.
Matthieu place ce texte dans le contexte des miracles de Jésus, Marc, lui choisit de souligner les enseignements de Jésus.
Dans notre marche avec le Seigneur, qu’au-delà des enseignements que nous entendons, que les miracles nous suivent aussi. Car lorsque Dieu parle, Il agit aussi.
Pendant que tu entends la parole de Dieu et que tu y croies, que tu vives la main de DIEU.
Nous aborderons cet enseignement en trois (3) points :

I. LA TEMPÊTE SE LÈVE.

Une tempête a plusieurs significations dans sa symbolique.Elle peut représenter un danger, des difficultés, des menaces, des désagréments, des adversités, des instabilités, les situations qui exercent toutes sortes des pressions et d’oppressions sur nous, des moments de doute, des choses qui s’érigent en barrière entre nous et notre destinée. Quand une tempête souffle, on voit des pertes, comme dans Actes 25, mais aussi dans l’histoire de Jonas.

Caractéristiques de cette tempête

  • Elle était violente et brusque, elle n’était pas prévue.
  • Il peut nous arriver, dans la vie, de prévoir des choses mais que les tempêtes se mettent sur nos chemins.
  • Il est de coutume pour l’homme de faire des prévisions dans la vie, mais quelques fois face à la tempête les compétences ne servent plus.
Quelques fois dans la vie il y’a des tempêtes qui soufflent et même les expériences, expertises ne servent plus à rien.
Dans la vie, quelques autres fois, vous verrez même des médecins être frappés par des maladies qu’ils maîtrisent le plus ; des parents experts en éducation familiale dont les enfants font fausse route, des serviteurs de Dieu, pasteurs ayant encouragés plusieurs se retrouver dans une situation qu’ils ne savent maîtriser.
Cette tempête était violente, soudaine et brusque, mais une autre caractéristique c’est qu’elle a frappé dans la barque où se trouvaient Jésus, le maître, et ses disciples.
Quelques fois, il peut arriver qu’on se retrouve dans une tempête parce qu’on a Jonas(un interdit, le péché)dans notre barque. Mais il peut aussi arriver quelques fois que nous nous retrouvons dans la tempête simplement parce que nous sommes en train d’obéir à la volonté de Dieu.
Les tempêtes n’arrivent pas nécessairement parce que nous avons péché ; quelques fois, elles arrivent parce que nous avons été justes.
  • Quelques fois on a l’impression d’être au mauvais moment quand la tempête se lève, ce qui peut être vrai, mais pas toujours.
  • Vous pouvez vous retrouver dans la pleine expression de la mission de votre vie, mais que la tempête arrive quand même.
  • Dans la vie, ne changez pas l’expression de ce que vous êtes à cause des tempêtes. On ne quitte pas Bethléem parce qu’il n’y a plus de pain, car c’est la maison du pain.
  • Même quand le vin disparaît, même quand les choses ne semblent plus être ce qu’elles devraient être, tant que c’est l’expression de qui vous êtes, RESTEZ-Y !
Tant que le maître est à l’intérieur de la barque, votre place n’est pas à l’extérieur.

Deux déclarations à ce niveau :

  1. Les tempêtes indiquent que nous sommes sur le terrain des enjeux puissants. Quand les tempêtes se lèvent à mi-parcours cela veut simplement dire que la destination dans laquelle nous allons est une destination de gloire.
  2. Sur la rive delà où ils venaient, il y’a eu des miracles, des témoignages. Et la tempête n’était qu’un autre moyen pour eux de vivre un autre miracle en attendant le miracle de l’autre bord. Dans le milieu du parcours des choses se passent aussi, des tempêtes pour aussi vivre d’autres forme de miracle.

II. LA PEUR DES DISCIPLES.

La tempête se lève et fait craindre les disciples qui ont vécu des miracles plus tôt dans la même journée. Ils ont oublié qu’ils avaient pourtant reçu un ordre pour le futur «allons sur l’autre bord». Ils leur manquaient l’autre dimension de Jésus. La peur avait même changé leur conjugaison.
Si Dieu te parle du futur c’est parce que ce futur existe vraiment.
Le problème avec nous c’est que quand nous connaissons la volonté de l’ennemi, nous pensons que c’est fatal. Nous oublions même que le problème n’est pas dans la volonté du diable, mais dans la finalité et l’effectivité de la volonté de Dieu.
Avec Dieu la notion de la capacité est dépassée.
Quelques fois nous sommes en face d’une situation dans laquelle nous n’avons jamais vu Dieu agir et nous avons du mal à croire si c’est possible; d’autres fois nous avions déjà entendu mais nous nous demandons si cela pourra se reproduire.
  • Les capacités de Dieu que nous voyons de façon ponctuelle ne sont pas les premières fois où Dieu a été capable de les faire. Marc 9:22
Dieu n’apprend pas le travail sur un tas, Il s’appelle « JE SUIS ».
  • Le Dieu que tu as vu le jour, sur la rive est le même Dieu qui est avec toi dans la tempête, dans le parcours et celui qui t’attend sur l’autre bord.
  • “La tempête aura pour projet d’arrêter la course mais Jésus a le plan de vous faire arriver à l’autre bord.”
La bonne nouvelle est celle-ci : Là où les tempêtes se lèvent, Jésus se lève aussi!

III. JÉSUS SE LÈVE.

En se levant, Jésus leur pose la question de savoir « OÙ EST VOTRE FOI ? »
  • Jésus voulait leur dire « J’ai semé une parole en vous, vous ne l’avez donc pas reçu?Où avez-vous semé votre foi? Car celui qui a bien semé(sur la foi)aura des résultats meilleurs.
Quand tu doutes de ce que Dieu t’a dit, tu changes de main à l’autorité de ce qu’Il a dit.
  • Celui qui vient en contradiction reçoit l’autorité qui ressemble à celui qui est arrivé le premier.
  • Plusieurs pensent que le fait d’être éveillé leurs rends conscients des certaines réalités de la vie, et ils oublient la foi.
  • Il arrive quelques fois qu’avant que Dieu ne fasse taire les tempêtes autour de nous, Il commence d’abord par faire taire la tempête au-dedans de nous.
Puisque la destination c’était l’autre bord, Jésus leur avait tous compté
Si tu connais la destination où Dieu te conduit, tu ne t’arrêteras pas à des arrêts qui ne sont pas tien parce que tout le monde descend. Jesus dans cette barque ne pouvait que dormir sachant que sa mort était à La Croix, rien ne pouvait quelque chose sur sa vie.

1