De la Promesse à l'Accomplissement.

27/10/2019
Pasteur Trésor FAMBWAMI


Références : Habacuc 2 : 1-3, Josué 23 :14, Hébreux 10 :23 ; 11 :11
INTRODUCTION :
Le fait d’être chrétien nous condamne à vivre les promesses de la bible.
Le livre de Habacuc est subdivisé en 3 chapitres :
- Dans le premier chapitre, le prophète se pose des questions sur des sujets qu’il ne comprend pas. C’est peut-être ça qui se passe actuellement dans la vie de quelqu’un : Ta vie est une vie de pourquoi, tu ne comprends rien de ce qui t’arrive et tu as besoin d’avoir une explication de la part du Seigneur.
- Dans le second chapitre, le prophète commence à recevoir des réponses à ses questions.
- Dans le dernier chapitre,le prophète manifeste sa gratitude, des prières de remerciement.
Trois choses qui ressortent de Habacuc 2 :
I. CE QUE DIEU NE FERA JAMAIS LORSQU’IL FAIT UNE PROMESSE
Ce texte de Habacuc commence par une négation, « La prophétie ne mentira pas ».
Quand Dieu nous fait une promesse, il y a nécessairement des choses que Dieu ne fera jamais.
Chose 1. Dieu ne mentira jamais.
Nous comprenons ici que la promesse ne fait que suivre la crédibilité de celui qui l’a donnée. Le problème avec la promesse c’est la crédibilité de celui qui l’a faite. Une promesse faite par Dieu n’a donc pas d’autre choix que de se réaliser. Nombres 23 : 19
Un homme peut mentir, bien malgré sa bonne volonté, certains facteurs extérieurs peuvent l’amèner à ne pas tenir promesse.
Citation : Dieu n’est influencé par aucun facteur intérieur ou extérieur.
Dans sa source, le mot « mentir » veut dire : Tromper, Etre faux, Etre épuisé, insuffisant, devenir maigre.Un homme qui ment est un homme qui fait une promesse mais dépend d’un autre facteur (salaire, marché, météo…) pour tenir parole … Mais notre Dieu est TOUT suffisant, Il ne dépend donc que de Lui-même.
Citation : La même puissance qui a ramené Christ d’entre les morts, est la même que Dieu utilise pour pourvoir à nos promesses.
La promesse de Dieu ne nage pas dans le domaine de la probabilité, mais plutôt dans le domaine de la certitude. Ce qui ressort de Dieu comme promesse, se réalise avec certitude.
Quand Dieu fait une promesse, IL engage deux choses : Sa crédibilité et sa personne (sa réputation).
Le problème n’est ni la promesse, ni les circonstances mais la réputation de celui qui la donne.
Chose 2. Dieu n’oubliera jamais sa promesse
Quand Dieu nous fait une promesse, celle-ci est inscrite dans le livre de souvenirs et ce qui y est inscrit ne s’efface jamais.
Chose 3. Dieu ne nous dira pas tout.
Entre la promesse et l’accomplissement, il y a un processus.
Dieu ne nous révèlera pas entièrement ce qui se passe partant de la promesse à son accomplissement. La promesse constitue la partie révélée de ce qui va se passer parce qu’en réalité, il y a du chemin pour y arriver. Quel que soit le niveau de détail avec lequel Dieu nous fait une promesse, il réserve toujours une partie non révélée.
Illustration : Jésus a dit à ses prophètes « passons à l’autre bord », sans leur révéler qu’il y aura la tempête pendant la traversée.
Nous devons avoir ceci quand nous traversons des évènements sombres alors que nous avons des promesses de Dieu :
- Ce que Dieu ne nous a pas dit n’annulera pas ce que Dieu a promis.Tout vent contraire rencontré avant l’accomplissement d’une promesse est un instrument de Dieu pour l’accomplissement de sa parole.
- Ce que Dieu ne nous a pas dit servira à la manifestation de sa gloire.C’est dans la vallée de l’ombre de la mort que Dieu nous dressera une table (devant nos ennemis).
La guerre, les tempêtes n’annuleront pas le processus de l’accomplissement d’une promesse.
- La promesse et son accomplissement ne concernent que Dieu et Toi : ne fais pas intervenir la foi de quelqu’un d’autre.
- Pour l’accomplissement d’une promesse de Dieu, les méthodes que Dieu utilise importent peu : Dieu peut te promettre t’amener au nord mais t’oriente au sud.
II. CE QUE LE DETENTEUR DE LA PROMESSE EST SENSE FAIRE DURANT L’ATTENTE DE LA PROMESSE.
Il y a des choses à faire lorsqu’on attend la promesse de Dieu.
Notre attente pendant la promesse de Dieu doit être active et non passive.
Que Dieu Bénisse sa parole !

5