B.21 - 12e jour- Je te bâtirai une Maison stable - Session Soir

12/11/2019
Apôtre Roland DALO


Références: 1 Samuel 2:35; Genèse 24:64-67; 25:19-21; 26:8; 24:1-7, 10-14, 21, 26

En poursuivant cette pensée, nous voyons combien de fois nous désirons que Dieu nous construise des maisons stables. Nous devons pour autant savoir qu’il y’a des choses à faire.
De passages ci-dessus nous ressortons deux choses :
- Isaac et Rebecca ont une vie de couple de 140 ans (Genèse 25:20; 35:28)
- Ils ont une vie de couple de qualité. Tout n’était pas parfait, mais en général c’était une vie de couple de qualité. Ils pouvaient dire qu’ils avaient une maison stable.
Trois éléments peuvent être tirés de ces textes et nous montrent les indices d’un couple stable :
Indice 1. Ils ont été une source d’enrichissement l’un pour l’autre. La bible, en parlant de la venue de Rebecca dans la vie d’Isaac, dit dans Genèse 24:67 « ...Ainsi fut consolé Isaac, après avoir perdu sa mère »
Le verbe “consoler” en hébreux veut dire :
- Mettre fin à un chagrin prolongé. Isaac vécut un avant et un après l’arrivée de Rebecca, on a su voir l’apport de Rebecca dans la vie d’Isaac;
- Recevoir un réconfort moral significatif qui apporte toute la différence perceptible;
- Apporter une compensation;
- Combler un vide profond de manière invisible.
Indice 2. Comme maison et couple stable, ils n’ont pas été que des partenaires sexuels. Ils ont été un duo gagnant.
Ecclésiaste 4:9-10 version Bible Semeur : « Mieux vaut être à deux que tout seul. On tire alors un bon profit de son labeur. Et si l’un tombe, l’autre le relève, mais malheur à celui qui est seul et qui parvient à tomber sans avoir personne pour l’aider à se relever»
Indice 3. Isaac et Rebecca avaient une vie de couple harmonieuse et pleine de complicité. Genèse 25:20
Dans Genèse 26.8 on lit «Comme son séjour se prolongeait, il arriva qu’Abimélec, roi des Philistins, regardant par la fenêtre, vit Isaac qui plaisantait avec Rebecca, sa femme.»
Plaisanter veut dire ici :
- Parler dans l’intention d’amuser et de détendre l’atmosphère.
- Parler avec un ton et un choix des mots avec comme objectif de distraire
- Parler d’un ton léger sans être trop sérieux
- Se moquer de l’autre mais sans intention de blesser, mais dans le but d’amuser et de s'amuser soi-même
TROIS VÉRITÉS QUE NOUS RESSORTENT CES ÉLÉMENTS :
Vérité 1. Ces trois choses qui ont fait d’Isaac et Rebecca une maison stable, plusieurs désirent les avoir mais ne l’ont pas toutes;
Vérité 2. Ces choses n’arrivent jamais accidentellement dans un couple, dans une relation. Elles ne s’imposent jamais;
Vérité 3. Ils ne suffisent pas de le désirer pour qu’elles soient là, il y’a des choses à faire : Ces choses, très peu les ont ensemble; certains ne les ont aucune; D’autres en ont une ou deux; certains en ont de temps en temps; Certains qui remplissent les conditions les ont et les ont tout le temps. Il est possible de les avoir tout le temps de manière permanente, mais pour cela en associant Dieu.
A ceux qui aspirent au mariage, deux conditions que nous mettons ensemble, pour vivre ces choses en nous basant au texte de Genèse 24:1-26 : Bâtir avec et selon Dieu
Si vous bâtissez selon Dieu c’est la garantie de la réussite.
DEUX VÉRITÉS EN RAPPORT AVEC LE MARIAGE :
A. Le Dieu de la Bible ne nous laisse pas faire ce que nous voulons, il nous impose des contraintes
B. Le but de ces contraintes n’est pas de nous faire du mal, son but est de nous protéger. Esaïe 48:18
Psaumes 127:1 « Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, c’est en vain que les maçons se donnent du mal. Si le Seigneur ne veille pas sur la ville, c’est en vain que les veilleurs montent la garde »
La pensée biblique de “ en vain” est :
- Une absence assurée d’un résultat satisfaisant
- La présence des résultats satisfaisants est impossible
Au-delà de le faire selon Dieu, Il faut avoir Dieu comme associé : par la prière
Tout le temps que vous investissez dans la présence de Dieu n’est jamais en vain
CONCLUSION
Le passage de Genèse 24:1-26 nous ressort quatre choses à savoir en rapport avec le mariage :
  1. En rapport avec le mariage, Dieu n’est pas resté silencieux mais a révélé sa volonté. Exode 34:15-16
  2. Cette volonté de Dieu réduit les champs d’action du choix et place le critère spirituel en premier. Nous avons l’impression que c’est contraignant, mais c’est pour notre bien.
  3. Même dans le champs d’action appelé Chrétien / croyant, il nous faut la volonté de Dieu.
  4. Quand on a bien trouvé, on sait bénir Dieu.