B.21 - 14e Jour - Je te bâtirai une Maison stable - Session soir

14/11/2019
Apôtre Roland DALO


Luc 15.11-14, 25-30
Pour la stabilité d’une maison, il est important de connaitre ce qui se passe dans la vie de nos enfants, car cela influence la stabilité d’une maison :
1. Dans la vie de nos enfants eux-mêmes : Il faut connaître leur vie spirituel, leur progrès dans les études, leurs mariages (stabilité, qualité), dans leur vie professionnelle, etc. ;
2. Dans la vie des enfants entre eux : s’entendent-ils, sont-ils complices, s’aiment-ils entre eux ?
3. Dans la relation parents – enfants : il faut connaitre ceci alors qu’ils sont dans la maison des parents ou après l’avoir quitté.
Six vérités dans le rapport parents-enfants :
1. Il y a des promesses bibliques attachées à la relation des parents avec les enfants et qu’il ne faut pas ignorer (Esaïe 54.13, 17). Grande sera leur postérité (Psaumes 128.3b)
2. Dans la bible, l’une de plus grande malédiction pour un homme ou une femme marié(e), ce n’est pas qu’il ou qu’elle soit touché(e) en personne, mais que ses enfants soient touchés (Esaïe 13.16 ; Deutéronome 28.32)
3. Parents et enfants sont liés d’un lien fort et inséparable. Ils sont liés du ventre jusqu’à la tombe.
On comprend les parents quand soi-même on devient des parents !
Tout ce qui atteint les enfants touches les parents. Il y a un lien qui unit les parents aux enfants. Dans Marc 9.22, parlant à Jésus de la maladie de son fils, Cet homme lui dit : viens à « notre » secours, aie compassion de « nous » (Luc 2. 35).
4. Les parents dans leurs relations parents-enfants peuvent vivre deux choses :
- Les enfants peuvent être source de bonheur, de joie pour les parents (Proverbes 10.1 ; 27.11 ; Philippiens 4.1)
- Les enfants peuvent être source de honte, de gêne, de dévaluation et de souffrance. Que des parents qui souffre moralement et même physiquement : hypertension, etc. à cause du comportement des enfants (Genèse 34.30 ; Proverbes 19.13 ; 17.21 ; 2 Timothée 3.2)
5. Il y a des choses qui ne font pas partie du lot dans la relation parents-enfants et par rapport à elle, il faut faire deux choses :
- Les identifier
- Ne pas les accepter
- Les combattre
Ephésiens 5.11
6. Souvent lorsque le diable n’arrive pas à nous toucher, il passe par nos enfants.
Dans Luc 15.11-13, nous y voyons une maison brisée de trois manières :
1. Verset 11-12 : un des enfants décide de prendre son héritage et de partir de la maison ;
2. Verset 13 : l’enfant a commencé à vivre dans la débauche.
Une seule rencontre peut changer votre enfant en une pire version de lui-même
3. Verset 28 : Le fils qui était perdu revient mais il se cogne avec son frère. Qu’il est dur en tant que parent de devenir arbitre entre les enfants.
2 Samuel 13.10-11, 19-22, 28-31 par rapport à la maison de David :
· La Corruption dans sa maison
· La haine s’installe
· Les crimes s’invitent
Quand David apprend les crimes dans sa maison, il est abattu, brisé.
Ces choses qui sont arrivées à ces pères, quelques soient leur forme :
1. Lorsqu’elles arrivent font très mal
2. Elles ne sont pas des fatalités et peuvent être évitées par la prière, le prix que nous payons et quelques fois par le jeûne ;
3. Si ces choses vous sont arrivées, arrivent actuellement ou sont proches d’arriver, ne vous découragez pas car elles peuvent être ôtées. L’ivraie qui a été semé peut être enlevé même après avoir poussé, il n’est jamais trop tard avec Dieu ;
4. Il y a des choses qu’il nous faut réclamer parce que c’est notre héritage ;
5. Il y a des choses que nous devons refuser (Psaumes 91.5, 7)
La Prière, ça marche !
AMEN !!!