Au jour du Malheur, réfléchis... - Jeudi ETOKO

09/04/2020
Pasteur MeDi VEDOSO


Références : Psaumes 118 : 5 ; 2 Samuel 22 : 7 ; Ecclesiastes 7 : 14
Ce soir nous voulons parler aux personnes qui reconnaissent que le temps actuel de leurs vies, est un temps de malheur, un temps de souffrance.
Par définitions« un malheur » c’est :
- Une cause qui entraine des conséquences négatives pour un groupe ou une personne
- Une catastrophe, une épreuve, une calamité, une ruine, un ennui, … qui peut être physique, matériel, mental, …
- Certaines versions de la bible intervertissent « malheur » et « détresse » ; La détresse qui est un sentiment d’impuissance qu’on éprouve dans une situation difficile.
Il y a des personnes pour qui le temps actuel qu’ils traversent est un temps de détresse : un temps où elles sont en face d’une situation difficile et se sentent impuissantes…
La bonne nouvelle est que le Dieu de tout le temps est aussi le Dieu du temps de malheur.
Peu importe ce que nous traversons comme malheur, sachons que notre Dieu entend et exauce. Lorsque nous sommes dans le malheur, nous avons tendance à pleurer, à nous plaindre, mais ce soir, rappelons-nous « qu’au jour du malheur, apprenons à crier à l’Eternel »
Au jour du malheur nous pouvons prier avec la certitude que Dieu nous entend et nous exaucera : Il y a de la part du Seigneur une autre recommandation pour ce temps : « réfléchir au jour malheur ». Agée 1 : 6-9
Réfléchir:
- C’est concentrer sa pensée, son attention sur un object afin d’en avoir une connaissance approfondie
- C’est examiner et regarder attentivement quelque chose pour en connaitre les contours
- Réfléchir permet d’agir avec circonscription, de faire preuve de prudence dans nos agissements
- Quand on réfléchit, on planifie, on met en place une stratégie d’exécution pour arriver à un résultat : réfléchir c’est terminer une action que l’on commence. Lorsqu’on commence une action après avoir réfléchi, on l’a en fait déjà terminé avant de la commencer
- Réfléchir c’est devancer : la réflexion c’est le domaine de l’intentionnalité
Frère, sœur, lorsque le malheur arrive, il nous faut réfléchir…
A quelque niveau que ce soit, en réfléchissant nous trouvons les issues de secours, nous trouvons les réactions appropriées, nous découvrons les attitudes adéquates, nous devenons aptes à répondre à ce qui est arrivé, nous résolvons des problèmes… ou nous arrivons simplement à nous réadapter, nous réajuster.
Au jour du malheur, réfléchissons….
Quand on réfléchit, on arrive à des conclusions… ce soir que quelqu’un qui est dans un malheur ne se laisse pas abattre, il y a une issue : que ces jours de malheurs t’aident à réfléchir : ça ne sert à rien de s’abattre au jour de la détresse !
En tant que pays, qu’entreprise, qu’église, que famille… il est temps pour nous de réfléchir en ce jour de malheur, de peut-être revoir nos priorités, notre façon de procéder, … la bible nous promet que c’est en réfléchissant que nous trouvons le bonheur !
Oui, le bonheur est quelque part au fond de la réflexion.
Que Dieu nous protège !

2